L’Olivier Catalan

La presse en 2012 : Un moulin à Banyuls !

jeudi 8 novembre 2012 par Olivier BORRAT

Voici deux articles parus dans l’Indépendant nous mettant à l’honneur et récompensant les premiers fruits de nos efforts pour remettre en productions des variétés de notre patrimoine commun :

- Voici le premier lien vers le premier article évoquant la renaissance d’un moulin à Banyuls après près de 60 ans d’absence de moulinier à Banyuls !

BANYULS-SUR-MER A 44 ans, Olivier Borrat (au prénom prédestiné) ne regrette rien de son passé professionnel, qui s’est déroulé dans la grande distribution qui plus est... en banlieue parisienne. C’est par choix en 2007, qu’il revient sur le terroir familial, et s’installe comme agriculteur, spécialisé dans l’oléiculture. Guidé par son instinct et sa passion de la tradition, il se consacre à "l’autre" spécialité banyulencque, tout aussi ancestrale : l’huile d’olive. Abandonné depuis 1956 D’autant que ses recherches historiques démontrent que les deux derniers moulins à huile de la cité ont fermé après le gel de 1856, et que depuis les deux variétés ancestrales, tout comme bon nombre d’oliveraies qui avaient énormément souffert de ce terrible épisode, sont à l’abandon. Il n’en fallait pas plus pour motiver cet homme en quête d’authenticité : "J’ai commencé par acheter une parcelle de garrigue à la famille à la Coume del Mas dans la Vallée de Baillaury, puis j’ai obtenu la confiance de propriétaires qui m’ont permis d’obtenir en fermage des olivettes en friche. Certains arbres ont 600 ans...les plus jeunes sont âgés de 3 ans". Avec aujourd’hui 12 hectares et 2 200 oliviers à entretenir, la production est faible, les rendements sont tout juste de 10 % à l’hectare (l’an passé il a produit 600 litres), mais Olivier Borrat va au bout de ses ambitions : "Tout le travail est fait à la main, au cours de l’actuelle cueillette, qui selon les variétés va se poursuivre jusqu’au mois prochain, chaque olive est ramassée sur sa branche, ce qui fait une belle différence à l’arrivée". Sauver deux qualités L’autre mission importante menée par Olivier Borrat est la réintroduction de deux qualités anciennes parfaitement adaptées au terroir banyulenc : "Il s’agit de l’Argoudeil et la Courbeil. Cette relance a été possible grâce à un pépiniériste lui aussi passionné, Michel Baches d’Eus. En travaillant avec l’INRA de Montpellier, il est parvenu à faire renaître des plants, avant que la disparition soit totale. Je suis très fier de participer à la renaissance de ces deux variétés qui offrent des qualités gustatives d’une qualité unique". Tout est "maison" Alors ce dimanche, à l’occasion de la journée découverte de l’oléiculture (voir encadré) Olivier va aussi effectuer, sur place au Mas Reig, juste à côté de son bar à huile, sa première pressée, dans "son" moulin. Un grand moment, malgré les pertes importantes de récoltes constatées ces derniers jours en raison des intempéries : "Je souhaite partager ce moment avec le public et tous ceux qui aiment l’authenticité de ce terroir. Ce sera une première pressée à Banyuls depuis 1956. Dès lors le nectar livrera ses spécificités : son ardence pimentée ou poivré, ses arômes : herbacés ou fruités... ». Rendez-vous donc dimanche dès 14 h aux Oliveraies de la Baillaury au Mas Reig, la dégustation de l’huile nouvelle est programmée pour 17 h et devrait délivrer tous ses secrets !

http://www.lindependant.fr/2012/11/02/olivier-borrat-ce-moulin-a-huile-fait-revivre-l-histoire,176350.php#Séquence_1

- Voici le second lien paru lors de l’inauguration du moulin le dimanche 4 novembre 2012, avec une partie du conseil municipal :

C’est à l’occasion de la journée découverte du 4 novembre, dédiée à l’oléiculture, que le maire de Banyuls, Jean Rède, entouré d’une partie de son conseil municipal, a inauguré le pressoir de l’oliveraie de la Baillaury. Après soixante ans d’interruption, l’huile issue d’olives des variétés typiques du terroir banyulenc Argoudeil et Courbeil, va de nouveau couler. C’est le travail, l’enthousiasme et la ténacité d’Olivier Borrat, épaulé par toute sa famille, qui a permis cette renaissance. La mairie de Banyuls a facilité la réalisation de cette entreprise, en permettant l’hébergement du moulin dans les locaux du mas Reig. Cette chaleureuse et émouvante cérémonie, s’est terminée par la dégustation de savoureuses préparations élaborées à partir de produits locaux, raisins, figues, oranges, et bien sûr olives !

http://www.lindependant.fr/2012/11/08/inauguration-du-pressoir-de-l-oliveraie-de-la-baillaury,177683.php


Mots-clés

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1083 / 26520

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site E. Presse   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License